🆕🚨 l’intĂ©gralitĂ© de l’interview du Manager-selectionneur SĂ©bastien Desabre🇫🇷 avec nos confrères de Jeune Afrique

SĂ©bastien Desabre🇫🇷 a Ă©tĂ© nommĂ© sĂ©lectionneur de l’équipe congolaise🇨🇩 en aoĂ»t 2022, celle-ci Ă©tait mal en point. Un an plus tard, elle s’apprĂŞte Ă  disputer la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Le rĂ©sultat d’un travail en profondeur.

En 2019, il avait participĂ© en tant que sĂ©lectionneur de l’Ouganda🇺🇬 Ă  sa première phase finale de Coupe d’Afrique des nations (CAN) – la compĂ©tition avait Ă  l’époque eu lieu en Égypte🇪🇬. Cinq ans plus tard, SĂ©bastien Desabre🇫🇷 va retrouver cette compĂ©tition avec la RDC🇨🇩, et la pression sera beaucoup plus forte. Mais le Français, qui a entrainĂ© des clubs comme l’EspĂ©rance Tunis🇹🇳 ou le Wydad Casablanca🇲🇦, a l’habitude des exigences du haut niveau. Interview.

🟦Jeune Afrique : Quand vous avez quittĂ© Niort, un modeste club de Ligue 2 en France🇫🇷, pour signer en RDC🇨🇩 en aoĂ»t 2022, la situation des LĂ©opards🐆 Ă©tait très compliquĂ©e…

SĂ©bastien Desabre🗣️: Oui, car la RDC🇨🇩 avait perdu ses deux premiers matches de qualifications pour la CAN 2023 au Soudan🇸🇩 (1-2) et surtout au stade des Martyrs🏟 Ă  Kinshasa (0-1) face au Gabon🇬🇦. Elle Ă©tait dernière de son groupe. Les joueurs Ă©taient marquĂ©s par ces dĂ©faites, mais aussi par les Ă©checs prĂ©cĂ©dents puisqu’ils n’avaient pas rĂ©ussi Ă  se qualifier ni pour la CAN au Cameroun🇨🇲, ni pour la Coupe du monde au Qatar.

🟦Est-ce donc un exploit que le RDC🇨🇩 se soit qualifiĂ©e, en terminant première de son groupe ?

🗣️D’une certaine façon, oui. En prenant mes fonctions, j’avais prĂ©cisĂ© que l’objectif, c’était de se qualifier pour la CAN 2025🇲🇦. Mais on a rĂ©ussi Ă  se qualifier pour celle qui aura lieu en CĂ´te d’Ivoire🇨🇮 [et qui commence le 13 janvier] et c’est très bien. Ă€ mon arrivĂ©e, j’avais parlĂ© Ă  des joueurs qui souhaitaient souffler un peu et se mettre en retrait de la sĂ©lection, au moins temporairement. J’ai pu en convaincre certains de revenir sur leur dĂ©cision. Mais il fallait redonner un Ă©lan.

🟦C’est pour cela que vous avez nĂ©gociĂ© directement avec Serge Konde, alors ministre des Sports ?

🗣️Je n’avais jamais entraĂ®nĂ© en RDC🇨🇩, mais je savais dĂ©jĂ  pas mal de choses grâce Ă  mes relations. La RDC🇨🇩, c’est un immense pays, une terre de football, mais on m’avait dit, en rĂ©sumĂ©, que cette organisation n’était pas Ă  la hauteur de l’investissement des joueurs. Or, si on veut qu’une sĂ©lection progresse, il faut la mettre dans les meilleures conditions possibles, que les joueurs voyagent dans de bonnes conditions, qu’ils soient logĂ©s dans de bons hĂ´tels, que les Ă©quipements soient de qualitĂ© et qu’ils sachent Ă  l’avance leur programme quand il s’agit d’organiser des stages Ă  l’étranger, comme nous l’avons fait au Maroc🇲🇦 et en Espagne🇪🇸 par exemple.

🗣️J’ai dĂ©fini un cadre, une politique de communication interne et externe et, dans le domaine sportif, c’est moi qui dĂ©cide de la politique Ă  mener pour la sĂ©lection A🐆🇨🇩, d’oĂą ma fonction de sĂ©lectionneur-manager. Ces conditions ont Ă©tĂ© validĂ©es par Serge Konde, puis par son successeur, François Kabulo Mwana Kabulo.

🟦Les joueurs sont-ils satisfaits de cette nouvelle organisation ?

🗣️Pour eux, le maillot congolais signifie beaucoup. Qu’ils soient nĂ©s en RDC🇨🇩 ou en Europe. Quand je contacte un joueur pouvant potentiellement jouer pour les LĂ©opards🐆, il sait très bien dans quel cadre Ă©volue la sĂ©lection. Parce qu’entre eux, ils communiquent. J’ai dans mon Ă©quipe des cadres, comme Chancel Mbemba🇨🇩🐆 (Marseille), CĂ©dric Bakambu🇨🇩🐆 (Galatasaray Istanbul) qui sont lĂ , très investis, pour qui venir en sĂ©lection est un privilège. Je pouvais comprendre d’éventuelles rĂ©ticences Ă  rejoindre les LĂ©opards🐆 il y a quelques mois, mais plus maintenant. D’ailleurs, il y a des joueurs qui Ă©taient hĂ©sitants il y a un an et qui nous contactent pour venir en sĂ©lection.

🟦La fĂ©dĂ©ration est placĂ©e sous la direction d’un ComitĂ© de normalisation. Cela entrave-t-il votre travail ?

🗣️Disons qu’un ComitĂ© de normalisation n’est lĂ  que pour une pĂ©riode transitoire, afin de prĂ©parer l’élection du futur ComitĂ© exĂ©cutif. Je travaille avec ce ComitĂ© de normalisation, mais il est Ă©videmment prĂ©fĂ©rable que le football d’un pays soit gĂ©rĂ© par une fĂ©dĂ©ration Ă©lue et autonome, afin de mettre en place une politique sportive. J’attends donc que soit fixĂ©e la date de cette Ă©lection. Mais nous arrivons tout de mĂŞme Ă  bien travailler, car il y a un soutien important du gouvernement. Le chef de l’État, FĂ©lix Tshisekedi, adore d’ailleurs le football.

🟦Le football congolais🇨🇩 a Ă©galement Ă©tĂ© confrontĂ© Ă  l’arrĂŞt de ses compĂ©titions pendant plusieurs mois, entre dĂ©cembre 2022 et aoĂ»t dernier. Comment avez-vous vĂ©cu cette situation ?

🗣️L’arrĂŞt des compĂ©titions a provoquĂ© un exil important de joueurs congolais🇨🇩 Ă  l’étranger. Comme ils ne jouaient pas chez eux, il fallait bien qu’ils aillent ailleurs, et cela a portĂ© prĂ©judice Ă  la qualitĂ© et au niveau du championnat national. J’assiste Ă  des matches, mais il est Ă©vident que je n’ai guère d’autre choix que de sĂ©lectionner des joueurs Ă©voluant Ă  l’étranger, notamment en Europe.

🗣️Il faut que la RDC🇨🇩 dispose d’un bon championnat, bien organisĂ© et qui se dĂ©roule de manière rĂ©gulière. On connaĂ®t les difficultĂ©s pour un pays de cette taille en termes de dĂ©placements, par exemple. Le football d’un pays, ce n’est pas que sa sĂ©lection A : ce sont aussi les championnats nationaux et les compĂ©titions de jeunes.

🟦ĂŠtre le sĂ©lectionneur d’une Ă©quipe nationale oĂą le football est une affaire d’État, dans un pays de près de 100 millions d’habitants, cela doit changer de Niort…

🗣️J’ai entraĂ®nĂ© des clubs comme l’EspĂ©rance Tunis🇹🇳, le Wydad Casablanca🇲🇦 oĂą la pression est très forte. Mais il est exact que la RDC🇨🇩, c’est quelque chose. Nous sommes qualifiĂ©s pour la CAN, et des supporters rĂŞvent du titre. Si on atteint les quarts de finale, on aura rĂ©ussi notre tournoi. Et une fois en quart, tout peut arriver !

🗣️Les Congolais🇨🇩 sont passionnĂ©s par le foot, et que ce soit les joueurs ou le staff, on ressent cet amour des Congolais pour leur LĂ©opards🐆. Quand je suis Ă  Kinshasa, depuis la qualification, je reçois beaucoup de marques de sympathie. Je savais en venant en RDC🇨🇩 que j’allais vivre une expĂ©rience particulière, très forte. Et elle l’est dĂ©jĂ  !🟥