Après le séisme au Maroc, l’étonnante apparition de sources d’eau

Un phénomène géologique rare. Au cœur des montagnes de l’Atlas, dans la province d’Al Haouz, au Maroc, les stigmates de l’important séisme du 8 septembre sont encore bien visibles. Mais alors que des camions empruntent quotidiennement les pistes et les petites routes montagneuses pour acheminer de l’aide dans les villages ravagés par la catastrophe, les habitants découvrent avec stupéfaction de nouvelles sources d’eau issues directement du tremblement de terre. Un phénomène perçu comme une bonne nouvelle dans cette zone montagneuse habituée aux sécheresses.

« Depuis le mois d’avril et jusqu’en septembre, il n’y avait rien, le fleuve était à sec. Lorsque le séisme a eu lieu, l’eau est sortie des montagnes sans qu’il n’y ait ni pluie, ni neige. On remercie Dieu », témoigne Mohamed, un habitant.

Les autorités ont ainsi recensé 45 sources taries par la sécheresse de ces dernières années mais dont le débit a augmenté depuis le séisme. « Cette eau va beaucoup aider la population locale parce qu’avant, il n’y avait pas beaucoup d’eau dans les sources », espère de son côté Sabir, elle aussi habitante de la région.