BAHATI LUKWEBO, l’homme providentiel des Kivuciens, acteur incontournable de la scène politique congolaise

La République démocratique du Congo, pays de Lumumba, a connu des hommes et des femmes qui ont marqué son histoire.
Des hommes et des femmes d’exception, qui ont su se faire connaître et se faire apprécier par leur patriotisme et par leur combat pour bâtir « un Congo meilleur, plus beau qu’avant », parmi lequel, Modeste BAHATI LUKWEBO.
 
Né le 13 janvier d’une certaine année à Katana dans le Sud-Kivu, Modeste BAHATI est un économiste et un homme politique de grande envergure de notre pays la république démocratique du Congo.


 
Détenteur d’un master en finance publiques (Finafrica, à Milan) en 1982 et deux doctorats:
Le premier en économie appliquée, option, finances et Banque centrale de l’université de Milan et le deuxième en économie appliquée en comptabilité de la Bircham International University.
Professeur de comptabilité des entreprises à succursales multiples à l’ancienne l’Isc/Kinshasa, aujourd’hui Haute école de commerce de Kinshasa (HECK).
 
Par son savoir-faire et par l’intelligence dont il fait preuve, le professeur Modeste BAHATI était déjà un élément de taille dans les années 90, tant dans l’administration que dans la politique.


● En 1991, il est désigné premier président de la commission Finances, Banques et Monnaie de la conférence nationale souveraine
● En 1992, administrateur directeur commercial à la banque de Crédit agricol
● Ministre de du Budget en 1994, ministre de la fonction publique en 1995
La liste n’est pas exhaustive.


Visage de la société civile dans les années 2000
 
Président de la composante Société Civile/Forces vives, porte-parole adjoint au dialogue intercongolais à Sun City et Pretoria en Afrique du Sud (2001 à 2003), Modeste Bahati, président de la société civile du Congo (SOCICO), avait déjà une notoriété et une réputation que personne ne pouvait contester et sa présence à ce dialogue était indispensable. Ce dialogue a conduit à la résolution d’une gouvernance de transition appelée communément 1+4, conduit par le président Joseph Kabila et ses quatre vice-présidents, du 30 juin 2003 au au 5 février 2007, dont le but était:
 
● La réunification, la pacification du pays, l’instauration de l’intégrité territoriale et le rétablissement de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national
● La formation d’une armée restructurée et intégrée
● La réconciliation nationale
● L’organisation des élections libres et transparentes à tous les niveaux permettant la mise en place d’un régime institutionnel démocratique
● La mise en place des structures devant aboutir à un nouvel ordre politique

 
 
Élu de Kabare en 2006 et 2011, il va siéger à l’assemblée nationale où il sera élu questeur de cette institution en 2006, par les députés nationaux. Plusieurs fois ministre entre 2012 et 2019, l’homme de Kabare s’est vu être plébiscité à maintes reprises parmi les meilleurs ministres dans différents ministères dont il a occupé.


 
Il sera élu sénateur par les députés provinciaux en 2019, il va briguer la présidence de cette institution cette même année, mais sans succès.
Après plusieurs années passées aux côtés de Joseph Kabila, il va quitté le navire après avoir été trahi par les siens dans cette même année (2019) et va décider d’aller en congé intellectuel, en Belgique afin de se remettre les idées et revenir plus fort. Le puissant BAHATI LUKWEBO reviendra une année plus tard, renouvelé, plus fort et insaisissable. Il va s’allier au président actuel Félix Tshisekedi et va donner à ce dernier une force afin de déboulonner le système de la Kabili, et pour emmener la Rdc à bon port.


Nommé informateur par une ordonnance présidentielle le 31 décembre 2020, Modeste BAHATI va réussir à dégager une majorité pour le président de la république; une mission suicidaire, sauf lorsqu’on s’appelle Modeste BAHATI. Après la déchéance de Tambwe Mwamba, le sénateur va pour la deuxième fois briguer la présidence de cette institution en 2021, mais cette fois-ci avec succès.


Fondateur et président d’un des plus grands partis politiques de la rdc AFDC, créé il y a plus d’une décennie, et autorité morale du regroupement politique AFDC/a,
le profeseur Modeste BAHATI LUKWEBO devient d’année en année incontournable et indispensable dans la scène politique congolaise.
Modeste BHATI et son AFDC/a ont décidé, lors d’un congrès organisé par le regroupement, de soutenir la candidature de Félix Tshisekedi, président sortant et candidat à sa propre succession, lors des prochaines élections.
 
 
Candidat de tous les Bukavois
 
Candidat au législatif national lors des prochaines élections en décembre 2023 dans la ville de Bukavu(circonscription), le Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO, honorable président du Sénat, s’avère être l’homme idéal pour représenter son Kivu natal au sein de l’assemblée nationale.


« Véritable Leader, l’honorable Modeste BAHATI a su représenter valablement le Sud-Kivu au sein de l’hémicycle de l’assemblée nationale, dans le gouvernement et/ou  même au sein du Sénat où il occupe le poste du président ».
 
Un vrai serviteur au service de Bukavu et de la RDC, l’honorable président du Sénat, Modeste BAHATI LUKWEBO, le numéro 157 candidat député national est le ticket gagnant des Kivuciens.
 
 
 
Alexandre-Muchiga
+243 822555417