Casques bleus et soldats de la SADC combattent aux cotés des militaires congolais (Par Pierre Matadi)

 Les Casques bleus de la Mission des Nations-Unies ont combattu mardi aux cotés des militaires congolais renforcés par les troupes de la Communauté des pays d’Afrique australe (SADC), pour défendre la cité de Saké dans l’est de la République démocratique du Congo convoitée par l’armée rwandaise et le M23.

« La population ne doit avoir aucune inquiétude. La Monusco travaille avec les FARDC (Forces armées de la RDC). Je peux vous attester que la Monusco est à nos côtés et travaille avec nous », a déclaré Jean-Pierre Bemba, vice-Premier ministre, ministre de la Défense en réponse à une question lui posée par la presse locale.

Une occasion également pour lui de confirmer l’implication de la SADC.

« Je confirme que les troupes de la SADC combattent autour des FARDC. Elles combattent avec nous. Les troupes de la SADC arrivent chaque jour… », a-t-il précisé.

Le vice-Premier ministre est dépêché sur le terrain afin de diriger la contre-offensive sur place.

Une résistance bien otganisée

Dans la nuit de lundi à mardi,  les terroristes du M23 ont déclenché les hostilités contre les positions des FARDC, avec comme objectif de prendre le contrôle de Saké, le dernier verrou vers Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Mais la résistance est organisée et elle est solidement tenue par les FARDC, qui reçoivent l’appui des Casques bleus et des troupes de la SADC.

Des troupes venues en renfort au front se battent dignement pour stopper cette coalition terroriste au prix de leur sang.

Le Rwanda crée et soutient des groupes armés dans l’est congolais depuis trois décennies pour déstabiliser la RDC , en vue de la réalisation de son entreprise de prédation.

Cette guerre a causé la mort de plusieurs millions de morts et des déplacés internes. 

Source ACP/