Colombie: au moins 8 morts dans une opération militaire contre la dissidence des FARC

Au moins huit personnes ont été tuées dans le sud-ouest de la Colombie depuis le début d’une offensive de l’armée colombienne contre la principale faction de la dissidence des FARC, a-t-on appris mardi de source militaire, après la suspension de la trêve décidée par le gouvernement.

Au cours de la semaine écoulée, l’opération a fait « huit morts et 17 blessés » dans les rangs de cette faction armée, a affirmé à l’AFP le commandant des forces militaires de la région du Cauca (sud-ouest), le général Federico Mejia, disant se baser sur des communications interceptées entre les rebelles.

Les victimes, a précisé le général Mejia, ont été recensées dans le canyon del Micay (Cauca), territoire de montagnes enclavées dans le département du Cauca et l’un des bastions de l’Etat-major central (EMC), la principale faction armée des dissidents qui rejettent l’accord de paix de 2016 avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Mardi, la situation dans le canyon del Micay était calme et normale, a pu constater une équipe de l’AFP en reportage sur place.

Le 17 mars, le gouvernement avait annoncé la suspension dans trois départements du pays de la trêve conclue avec ce groupe, après plusieurs incidents, dont l’assassinat d’une leader indigène par des hommes de l’EMC. Le cessez-le-feu est maintenu dans d’autres régions, notamment en Amazonie et à la frontière avec le Venezuela.

Cette fin de semaine, l’armée a annoncé le lancement d’une vaste offensive, baptisée « opération Mantus », pour « freiner l’action délictueuse de l’EMC dans le sud-ouest du pays ». Cette offensive prévoit le déploiement de 32.000 militaires dans les trois départements voisins concernés par la fin de la trêve, tous trois le long de la côte du Pacifique et importantes zone de production de cocaïne.

https://youtube.com/@Cc-actusofficielle?si=Bp9eGuG17tWmIBYO

source belga