Conclusion de l’enquête sur la mort de Chérubin Okende: Il s’est suicidé (Justice)

Le procureur près la cour de cassation a révélé au cours d’une conférence de presse organisée cet après-midi 29 février 2023, la cause de la mort de l’ancien ministre des Transports, voies de communication et désenclavement, Chérubin Okende, mort le 13 juillet 2023.

En effet, Monsieur Firmin Mbonde (PGR) a annoncé que les enquêtes menées par le parquet général près la cour de cassation ont conclu, affirmant la thèse du suicide.

Une perquisition effectuée dans le bureau de Chérubin Okende : «  suis au bout du rouleau », aurait-il écrit dans un agenda quelques jours avant sa mort le jeudi 13 juillet 2023.
Il s’est donné la mort

Cherubin Okende s’est auto-infligé,  c’est-à -dire, il s’est donné la mort lui-même. « En d’autres termes, sieur feu Chérubin Okende, s’est suicidé », a-t-il souligné.

Chérubin Okende s’est suicidé en utilisant l’arme de son garde du corps. L’autopsie a révélé que son corps n’a subi aucun traumatisme, et n’était pas criblé des balles mais d’une seule balle, tirée par lui-même, il était responsable de son décès.

 
L’appel à la retenue du Procureur Général
Le Procureur Général Firmin Mvonde a appelé à la retenue, demandant à tous de ne pas propager de fausses informations. Il a également averti que le ministère public pourrait prendre des mesures si quelqu’un outrepassent les limites de la diffamation. Une situation tragique qui appelle à la prudence et au respect de la vérité.

 
« il est toujours bon de garder sa langue car le ministère public peut se saisir de votre cas si vous dépassez les bornes », a-t-il dit.
 
Pour rappel, Chérubin Okende, porte-parole du parti politique Ensemble pour la république (AR) est retrouvé mort  tôt le matin à bord d’une jeep Land Cruiser ciblé par des balles, en date du 13 juillet 2023. La mort de ce député national élu de Lukunga pendant la législature 2018-2023 et ancien ministre des Transports dans le gouvernement Sama, a choqué tant l’opinion nationale qu’internationale.

Il sied aussi de noter que le corps de l’illustre disparu se trouve toujours dans la morgue du cinquantenaire, sept mois après sa mort

Alexandre Muchiga