Élection Présidentielle 2023 : La Commission Électorale Nationale Indépendante accorde un ultimatum aux contestataires des résultats provisoires publiés le 31 décembre dernier

Il s’agit de 2 jours, soit le 2 et et le 3 janvier pour que les candidats président de la République qui sont contre la réélection de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la magistrature suprême puissent saisir la Cour Constitutionnelle.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) l’a rappelé dans son communiqué officiel.

Dépassé ce délai, tout recours contre les résultats de la présidentielle sera nul et de nul effet.

La Haute cour de son côté va disposer de 7 jours, soit du 5 au 11 janvier pour le traite.

La publication des résultats définitifs de la Présidentielle devra intervenir le 12 janvier 2024

Mais au cas où il n’y aurait aucun recours déposé à la Cour constitutionnelle, celle- ci devra proclamer les résultats définitifs dans les deux jours qui suivent l’expiration du délai de dépôt des recours, soit le 5 janvier courant.

Selon les résultats provisoires de la CENI, Felix shisekedi est crédité de 73,34 % de voix, suivi de Moise Katumbi (18,08%) et Martin Fayulu (5, 33%)