FARDC : L’acquisition des drones CH-4 de combat par les FARD, de quoi s’agit il exactement?

Traduit de l’anglais-CASC Rainbow, est en gros
une série de drône sans pilote conçus par l’Académie chinoise d’aérodynamique aérospatiale, une entité relevant de la China Aerospace Science and Technology Corporation
( Wikipedia).

la mise en service des drones CH-4 de combat par les FARDC a de quoi inquièter le régime de Kigali et le M23, Certaines informations fuitées provenant du cercle restreint des dirigeants du m23 rapportent que ces engins sophistiqués qui sont déployés dans une des bases du M23 au Nord-Kivu sème la panique du côté du Rwanda.

Il s’agit d’abord, dans un premier temps de trois drônes de combat chinois du type CH-4 atterri et stationnées à l’aérodrome de Kavumu (Sud-Kivu), non loin de Bukavu, province voisine au Nord-Kivu qui est le terrain des affrontements entre le M23 et l’armée congolaise.

Certaines sources estiment qu’il y a des balances (traîtres) au sein de l’armée congolaise qui livrent des informations à Kigali qui, selon les mêmes sources aurait envoyé du matériel anti-drone en faveur du M23 au Nord-Kivu, lequel matériel contient des mortiers Soltam Spear de 120 mm, conçues par une société israélienne (Elbit systems)

Une attaque imminente des rebelles du M23 serait même prevue, laquelle attaque prévoit de cibler la base de Kavumu afin de détruire ces appareils, l’armée congolaise sécurise bien cette base avec le renfort d’un bataillon de 900 soldats.

DIASILUA COVILHO MESHACK