FARDC/ Mayi-Mayi : Baraka, le chef qui sème la terreur à Mangina finalement neutralisé, Alain Siwako toujours en fuite

Le porte-parole des forces armées de la République Démocratique du Congo, le Capitaine Antony Mwalushayi a annoncé ce mercredi 10 janvier la mort du chef rebelle Mayi-Mayi dénommé BARAKA ainsi que plusieurs de ses combattant lors des affrontements entre ce groupe insurectionnel et l’armée régulière à Mangina, dans la province du Nord-Kivu.

Le Capitaine Antony Mwalushayi a par ailleurs rappelé la traque du candidat député provinciale Kasereka Siwako Alain, qui forme recrute des jeunes dans le but de créer des mouvements insecuritaires.

Plusieurs habitants de Mangina sont toujours en fuite vers beni et autres agglomérations.

DIASILUA COVILHO MESHACK