Formation du gouvernement : la Première ministre Suminwa impose ses règles aux partis politiques

Rd.congo

 La taille du prochain gouvernement de la République démocratique du Congo, les critères de probité et de compétence, la proposition de trois ministrables issus des provinces différentes résument les règles imposées aux partis politiques par la Première ministre, telles que relayées après les audiences.

Il y a cette célèbre phrase : « Ne me faites pas tarder » que toutes les délégations ont confirmé avoir entendu de la bouche de la Première ministre sur un ton sans équivoque. Puis, elle s’était donnée sept jours pour boucler les consultations avec les acteurs politiques de la majorité à l’Assemblée nationale. La Première ministre Judith Suminwa Tuluka a tenu le délai. 

Aux délégations, Mme Suminwa a expliqué les orientations claires données par le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi notamment sur la taille du gouvernement. Le prochain gouvernement sera resserré avec un nombre limité des ministres. La Première ministre Suminwa l’a dit aux délégations qui l’ont répété à la sortie des audiences et dans les cercles politiques.

Probité et compétence

La Première ministre a également dit à ses visiteurs de marque qu’il faut montrer patte blanche en lien avec les critères de probité et de compétence. Ne seraient membres de ce gouvernement que des personnalités dont la probité ne souffre d’aucune zone d’ombre. Par ce critère, le chef de l’État veut que ce gouvernement ne souffre pas du rejet de l’un ou l’autre de ses membres à cause de la clameur publique du fait de sa perception par l’opinion publique congolaise et internationale, a expliqué un membre de l’Union sacrée de la nation après son échange avec la Première ministre. 

De même, ce gouvernement qui ne bénéficiera pas d’un état de grâce, le peuple attend palper du doigt les retombées de cette gouvernance dès les premiers jours. « La différence doit être nette et la rupture totale ».

Pour le député d’opposition Christian Mwando, le choix de Mme Suminwa est « le meilleur opéré par le président Tshisekedi ». Il intervenait sur la radio Top Congo. Dans son mot aux délégations, la Première ministre a demandé que lui soit transmise une liste de trois personnalités ministrables. « Les trois noms ne doivent pas provenir d’une même province »

« Sur chaque liste, il doit y figurer trois noms des ressortissants de trois provinces différentes », a explicité un autre cadre de l’USN.

« La Première ministre Tuluka  a imposé ses règles à tous les partis politiques, dès les premiers contacts. Ce sont ses règles qui ont conduit les consultations. Elle a du caractère. Cela se voit clairement », a conclu un membre du présidium de l’USN.

Consultation lundi de la masse laborieuse

L’agenda de la Première ministre Judith Suminwa prévoit la consultation lundi de la masse laborieuse notamment,  l’Intersyndicale de l’administration publique, (INAP), l’association de professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN), l’Union  nationale de la presse du Congo (UNPC),  ainsi que les producteurs locaux. Il sera également question pour la cheffe du gouvernement de consulter le même jour les associations des comédiens et des musiciens Congolais

https://www.facebook.com/profile.php?id=61552341871359