Guerre dans l’est : le Rwanda, un obstacle au retour de la paix (Félix Tshisekedi)

  Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi a affirmé vendredi que le Rwanda demeure un obstacle au retour de la paix dans le Nord-Kivu, partie ‘’est’’ de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source officielle.

« En dépit des différentes initiatives de paix qui ont été prises par la communauté internationale, et du plan de la résolution de la crise issus du processus de Nairobi et de Luanda, le Rwanda demeure un obstacle au retour de la paix dans le Nord-Kivu en raison de ses ambitions hégémonistes qui le conduisent à vouloir transformer ces parties inaliénables du territoire national en colonie d’exploitation et de peuplement », a déclaré Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

Faisant la restitution de sa participation à la 37ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etats et des gouvernements de l’Union Africaine (UA) tenue du 17 au 18 Février 2024, le Président de la République  a appelé celle-ci à la mise en œuvre effective du plan issu du processus de Nairobi et de Luanda qui reste à ce jour, la seule voie admise par tous pour le règlement de la crise actuelle.

« D’après le rapport concernant les activités du Conseil paix et sécurité de l’UA, le Chef de l’Etat a rappelé le rôle trouble joué par le Rwanda dans la déstabilisation de la RDC, remarqué à travers le déploiement de l’armée Rwandaise sur le territoire congolais en appui au mouvement terroriste M23 », a souligné Patrick Muyaya, avant d’ajouter que « Félix Tshisekedi a réitéré la position de notre pays, celle refusant et rejetant toute négociation avec le mouvement terroriste M23 ».

Dans le même ordre d’idées, le Président Tshisekedi  a tenu a rappeler à la sous-secrétaire d’Etat aux affaires Africaines du gouvernement Américain la nécessité d’obtenir des sanctions plus dissuasives des Etats-Unis à l’encontre du Rwanda, au regard de son implication active dans la dégradation continue de la situation sécuritaire dans l’est de la RDC.

Parlant de l’éducation, a fait savoir le porte-parole du gouvernement, le Président de la République a indiqué que celle-ci représente une priorité à laquelle de nombreuses avancées ont pu être enregistrées en RDC. Parmi les réalisations, il a évoqué notamment le Programme de la gratuité de l’enseignement de base mis en œuvre au cours de la précédente législature. Selon lui, ce programme sera étendu au niveau de l’enseignement secondaire, mais également à en renforcer les conditions des possibilités.

Dans la suite de la communication du Président de la République, le premier ministre Sama Lukonde a demandé à tous les membres du gouvernement de continuer de s’acquitter loyalement et fidèlement de leurs tâches, non seulement dans le strict respect du fonctionnement harmonieux du pouvoir public et de la préservation des intérêts supérieurs de la nation, mais également dans la stricte observance des instructions du Chef de l’Etat. Et cela, dans le cadre de la gestion des affaires courantes tel que prôné à l’article 6 de l’ordonnance portant organisation et fonctionnement du gouvernement.

Par ailleurs, il a remercié solennellement le Président Tshisekedi pour le renouvellement de la confiance, en chargeant son gouvernement et lui-même dans la mission d’expédier les affaires courantes, en attendant l’aboutissement du processus de formation du nouveau gouvernement.