Inondation cause du  retrait du « groupe n°4 » de la centrale hydroélectrique Zongo I

– L’inondation de la rivière Inkisi, dans la province de Kongo central, au Sud-Ouest de la République démocratique du Congo(RDC) a occasionné le retrait volontaire, vendredi, du groupe n°4 (GZ14) de la centrale hydroélectrique de Zongo I vendredi.

« Le département de la production de la Société nationale d’électricité informe sa clientèle du retrait volontaire du groupe n°4 (GZ14), ce matin à 2h10’ temps universel, de la centrale hydroélectrique de Zongo1 dans la province du Kongo Central», a-t-on lu dans le communiqué du Département de la production de la Société nationale d’électricité (Snel SA).

Selon ce communiqué, le retrait est intervenu suite à la montée des eaux de la rivière Inkisi dans la nuit du 28 au 29 mars 2024, tributaire du réchauffement climatique avec ses conséquences néfastes entrainant l’inondation de la centrale jusqu’au niveau des turbines. 

La société a rassuré que ses équipes d’intervention sont déjà à pieds d’œuvre pour un rétablissement de la situation dans un bref délai. La centrale hydroélectrique de Zongo émane de la division centrale de Zongo et Sanga de la direction de la production Ouest de la Société nationale d’électricité (SNEL) dans la province du Kongo central.

Sa puissance installée totale est de 75 mégawatts et est équipée de cinq groupes (3 x 13 Mw) + (2 x 18 Mw). Ses travaux de construction avaient débuté le 10 mars 1951. Et ses trois premiers groupes ont été inaugurés le 23 octobre 1955,  les deux derniers en juin 1965. 

La centrale hydroélectrique de Zongo 1 totalisera 61 ans d’existence d’ici le 23 octobre 2024.  Sur les cinq groupes que compte cet ancien barrage, deux seulement fonctionnent et les trois autres sont en arrêt.

https://youtube.com/@Cc-actusofficielle?si=SfBmv_6ESrKLk8lS