Investiture du président Félix Tshisekedi : L’opposition prévoit la marche la même date

l’investiture du président de la république réélu félix Antoine tshisekedi Tshilombo est prévu, sauf changement de dernière minute pour ce samedi 20 janvier de l’année en cours au stade des Martyrs de la Pentecôte.

Après avoir été proclamé provisoirement président réélu par la commission électorale Nationale Indépendante, puis définitivement par la cour constitutionnelle, le président Félix Antoine Tshisekedi et son équipe seront devant la nation et devant la constitution afin de jurer de reprendre les fonctions de la magistrature suprême, et de l’exercer en toute justice.

De l’autre côté, l’opposition menée par Martin Fayulu et son ECIDÉ (engagement pour la Citoyenneté et le Développement), puis Ensemble de Moïse Katumbi et autres leaders de l’opposition ont aussi annoncé la tenue de leur marche ce même samedi 20 janvier, dans le but de contester ces résultats et de montrer non seulement à la population, mais aussi à la communauté internationale qu’ils ne jurent que par l’exécution de l’article 64 de la constitution qui stipule que « Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la présente Constitution, toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction prescriptible contre la nation et l’Etat, elle est punie conformément à la loi ».

D’après Patrick Muyaya, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement dans le briefing de ce jeudi 18 janvier au stade des martyrs, l’opposition comme tout autre congolais a le droit de marcher et de manifester pacifiquement dans une république qui lutte pour la liberté d’expression et d’opinion, mais ceux-ci ne doivent
en aucun cas troubler l’ordre public, des fortes mesures de sécurité ont d’ailleurs été prises dans la capitale.

Vingt-et-un coups de canon, plus de dix-sept chefs d’états, deux vice-présidents et quatre anciens chefs d’État accompagnés de délégations de très haut niveau, voilà de quoi sera teinté cette cérémonie XxL marquant le début du deuxième quinquennat de Félix Tshisekedi en République démocratique du Congo.

DIASILUA COVILHO MESHACK