KINSHASA : LES PROBLÉMATIQUES DE TRANSPORT.

Les habitants de la ville province de Kinshasa souffrent indéfectiblement depuis un bon moment suite aux problématiques relatives de transport, malgré plusieurs précautions prisent par les autorités compétentes de la capitale Congolaise.

Une réalité inquiétante qui se vit du jour aux jours à proximité des Kinois et Kinoises d’une manière générale. De ce fait, dans le plus vaste district de la ville province de Kinshasa, district de Tshangu, pour prendre le transport le matin où le soir faut appliquer une force physique chose décevante pour la catégorie des personnes de la troisième (3) âge. Certains résidents de cette contrée déplorent le fait.

« Vivre à Tshangu est suffisamment la manière d’affronter l’enfer de près, vous sortez très tôt à 4h où 5h du matin vous verrez toujours l’engouement de gens dans des arrêts de transport et lorsque les agents d’Association des Chargeurs du Congo (ACHACO) verront cela, ils vont soufflés aux chauffeurs et aux receveurs d’augmenter le prix du transport. » Ont déclarés les résidents de Tshangu.

Par ailleurs, le district de Tshangu est la zone la plus touchée à ce dossier, certe d’autres districts restants tels que FUNA, MONT-AMBA ET LUKUNGA en subissent de la même façon. Les problématiques qui persistent toujours à Kinshasa le miroir de la République Démocratique du Congo ont des fortes causalités entre autres, l’embouteillage, variation de prix de transport, les voleurs communément appelés (Kuluna, Pustura, Shengue) et tant d’autres pratiques nocturnes.

D’après les points de vues du public, le prix de transports varient selon le changement climatique, le matin il y a un prix, à midi il y a un autre prix et le soir aussi à son prix. De leur côté, les chauffeurs de moto communément appelés Wewa ont aussi leur prix pire que les prix de bus.

Pour l’histoire, dès son entré au pouvoir en Janvier 2019 par une passation du pouvoir avec le sénateur à vie Joseph Kabila. Le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était directement lancé en œuvre en créant les Sauts de Moutons incluent dans le projet 100 jours pour but de répondre aux attentes de ses paisibles Citoyens de la ville province de Kinshasa axée sur cet affaire de transport.

Ces Sauts de Moutons sont construits dans des différentes contrées de la ville province de Kinshasa à savoir.

Pompage, Socimat, Rond Point Mandela, Boulevard 24, De bonhomme, Pascal et au Marché de la liberté.

Nonobstant l’instauration des Sauts de Moutons, les problématiques de transports gangrène toujours la ville province de Kinshasa.

En outre, un bon nombre de la population sont optimiste pour le gouvernement Congolais qui sera établi dans quelque temps au viseur de cet affaire. Le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait également lancé le projet de la Modernisation du Réseau Ferroviaire Urbain de Kinshasa (Métro Kin) en 2023 et ce projet sera concrétisé à l’intervalle de cette année encours (2024) selon la thèse de chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Jordi MISEMA

https://youtube.com/@Cc-actusofficielle?si=mEBi7fNhMuikPMpO