La RDC dans le même groupe que Le Maroc, la zambie et la tanzanie.

Comme face à la Nouvelle-Zélande le 13 octobre 2023 en Espagne la RDC s’est faite une fois plus accrochée par les palancras Negras d’Angola dans un score vierge ( 0-0) malgré le renforcement de taille avec les nouveaux venus et enregistre deux matchs consécutifs sans victoire. En effet, la participation de la RDC à la CAN Côte d’Ivoire au mois de janvier prochain fait sans aucun doute rêver tout un peuple autour d’un parcours aux étoiles surtout au regard des exploits que l’équipe du français Sébastien Desabre a montré lors des éliminatoires devant des nations des tailles comme le Gabon d’Aubameyang et la Mauritanie . Par contre les deux derniers matchs amicaux stériles de ces derniers pendant la trêve contre la Nouvelle-Zélande et l’angola peuvent déjà créer quelques pourcentages des doutes dans les mémoires que les supporteurs et l’ensemble de l’Équipe nationale les veuillent ou pas. Mais tout est également expliqué suite au choix du coach qui a préféré faire tourner son équipe et donner les minutes à chaque joueur en vue de se faire déjà une idée pour la prochaine convocation au mois de novembre contre la Mauritanie et le soudan, pour le début des éliminatoires du mondial 2026. c’est ce qui expliquait la titularisation des certains joueurs comme : William Balikwisha, Inonga BAKA qui n’ont pas l’habitude de débuter et donner la chance aux nouveaux visages à l’occurrence Simon Banza et le portier Dimitri Bertrau d’être sur le papier du onze de départ. Certes, un match de football a toujours eu 3 résultats à savoir la victoire, le nul et la défaite mais s’agissant de la question de l’équilibre face aux énormes défis qu’attend la RDC une victoire en raison de garder l’élan et de la confiance allait aussi jouer la carte.