La SANDF a remis les corps de deux soldats sud-africains tués dans le Nord-Kivu à leurs familles


La Force de Défense Nationale Sud-Africaine (SANDF) a rapatrié et officiellement remis les dépouilles mortelles du Capitaine Simon Mkhulu Bobe et du Caporal-Chef Irven Thabang Semono à leurs familles mercredi 21 février 2024. La cérémonie de remise a eu lieu lors d’une procession militaire à la base aérienne de Waterkloof, située dans la ville de Pretoria. Cette base, l’une des plus importantes du pays, abrite des installations pour l’Armée de l’Air sud-africaine.

En présence de la ds Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Thandi Modise, lors de cette cérémonie, accompagnée du Vice-Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Thabang Makwetla, du Secrétaire Intérimaire de la Défense, Dr Thobekile Gamede, et du Chef de la SANDF, le Général Rudzani Maphwanya. Ils ont exprimé leurs sincères condoléances aux familles des soldats décédés.

Bobe et Semono ont été tués et trois de leurs collègues ont été blessés le 14 février au Nord-Kivu, après qu’une bombe de mortier soit tombée à l’intérieur d’une des bases militaires de contingence sud-africaine. Les soldats faisaient partie de la Mission de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe en République Démocratique du Congo (SAMIDRC), déployée pour soutenir et assister le gouvernement du deuxième plus grand pays d’Afrique à restaurer la paix, la sécurité et la stabilité.

Le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Défense de la République Démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba Gombo, a présenté ses condoléances à la Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Mme Thandi Modise, suite à la perte de ces deux soldats. Le Ministre a également adressé ses sincères condoléances aux familles des défunts, ainsi qu’à l’ensemble des FARDC et au Gouvernement de la République d’Afrique du Sud pour cette perte répréhensible. Le Vice-Premier Ministre a déclaré :

« Je vous assure que le Gouvernement de la République du Congo ne ménagera aucun effort pour la sécurité de toutes les forces de la SADC déployées dans l’est de notre pays ».

Alexandre Muchiga