Legislative nationale à Dekese: Fort de sa popularité, Jean Marie Bassa victime de la délinquance électorale du ministre Adrien Bokele

On n’en dira jamais assez, l’élite congolaise perd de plus en plus son mérite à cause de la classe politique actuelle majoritairement composée des hommes sans scrupule. Dans leur soif incalculable du pouvoir, ces derniers ne cessent de multiplier les bourdes. C’est le cas du Ministre National de la Pêche et de l’Elevage Adrien Bokele qui, dans sa peur de l’échec a détourné un grand nombre des dispositifs électoraux vote pour empêcher les innombrables sympathisants du célèbre journaliste Jean Marie Bassa d’aller voter.

D’après les informations de première main et les vidéos qui circulent sur la toile, ce ministre qui n’a pas pu supporter l’engouement autours de son concurrent à la législature nationale a orchestré un plan machiavélique, celui d’empêcher une bonne partie de bureaux de vote d’opérer.

Selon nos sources, seulement 33 bureaux ont pu ouvrir leurs portes le 20 décembre 2023 dans le territoire de Dekese. Les autres sont restés fermés faute de DEV qui, suivant un plan diabolique de Bokele ont été caché quelque part dans la brousse.

Dans la foulée, les menaces de ce ministre sont allées plus loin jusqu’à en vouloir physiquement à son challenger qui se trouve aujourd’hui en insécurité car traqué par une milice entretenue par le ministre.

Eu égard à ce qui précède, les voix se sont levées à Dekese et ses environs pour décrier avec la dernière énergie ces pratiques rétrogrades d’un membre du gouvernement en perte de vitesse qui n’a pas su convaincre son électorat.

L’occasion faisant le larron , la Commission Électorale Nationale Indépendante est appelée à se saisir de ce dossier pour infliger à Bokele les sanctions exemplaires, à l’instar des autres voyoux en cravates qui ont été invalidés pour des faits similaires.

Domiprel