Processus électoral en RDC : le collectif 24 sensibilise sur la lutte contre la désinformation et l’intox en ligne

Le Collectif 24 avec l’appui de National Endownent for Democracy (NED)  a procédé à la clôture d’un atelier de renforcement des capacités axé sur les bonnes pratiques et de recommandations pour lutter contre la diffusion de la désinformation pendant le processus électoral. Cet atelier a connu la participation de groupes d’observateurs permanents, les web journalistes, les jeunes des partis politiques, mouvements citoyens.

Pendant deux jours, soit le 17 et le 18 octobre, les participants ont été outillés sur les stratégies de lutte contre la désinformation mais aussi sur la maîtrise des outils de vérification en ligne.

Le collectif 24 justifie sa motivation d’organiser cette formation par le fait que le déploiement d’informations fausses, exagérées ou contradictoires dans l’environnement électoral s’avère efficace pour saper les efforts des uns et des autres, amplifie la confusion des électeurs et réduit la participation.

Faisant partie des intervenants, Patient Ligodi, Directeur de publication du média en ligne ACTUALITE.CD, a explicité les notions sur la désinformation, la mésinformation et la mal information. Il a par la suite exhorté les participants à être propagateur de la bonne information et tenir compte de la vérification des faits et contenus avant publication.

“Le média reste un outil qui permet la vérification de choses, si une information n’est pas été diffusée par la radio okapi ou top Congo mais se dit par Nga Moko.com voyez-vous qu’il y a un problème parce ce site vous le connaissez pas pourquoi vous devrez accéder et croire alors que le médias qui sont plus au moins mieux informés n’en n’ont pas parlé. Il faut toujours arriver à vous mettre en tant que premier instrument de vérification avant d’utiliser les outils numériques”, a-t-il dit dans son intervention.

Et d’ajouter :

“Ce n’est pas parce qu’un journaliste a forcément partagé une information que c’est vrai. Les journalistes aujourd’hui, avec la recherche de la notoriété, sont prêts à tout.  Dans un média vous avez un filtre qui s’appelle le rédacteur en chef qui a le temps de valider ou ne pas valider. Et pour valider, il y a un processus, il regarde, compare et se décide de pouvoir diffuser”.

Cet atelier de lutte contre la désinformation en période électorale organisé en présentiel et en ligne a connu la participation de cinquante jeunes formés sur les Normes des Élections Démocratique, des leaders des groupes des observateurs permanents, les web journalistes, les jeunes des partis politiques, mouvements citoyens.

Le collectif 24 est une plateforme des Organisations de la Société Civile congolaise créée en 2013, il œuvre dans la promotion et la protection du droit d’accès à l’information comme outil pour la défense des droits fondamentaux.