RDC :  Jean-Jacques Mamba, ex député national de la législature passée rejoint Corneille Nangaa


Après son échec au législative national de 2023, Jean-Jacques Mamba, député national jusqu’il y a deux mois, a annoncé officiellement ce lundi 26 février son adhésion à l’Alliance fleuve Congo (AFC), mouvement politico-militaire que dirige Corneille Nangaa, ancien président de la CENI. Au cours d’un point de presse à Bruxelles, l’ancien cadre du MLC  a critiqué la gouvernance sous le régime actuel qu’il qualifie de pire contrairement au régime passé dirigé par Joseph Joseph Kabila, prédécesseur du chef de l’État actuel Félix Tshisekedi.

Il dit avoir adhéré à l’AFC afin notamment de « pacifier » le pays. « Je suis un cadre de l’AFC parce que j’ai adhéré avec conviction afin de pacifier ce pays », a-t-il dit.

A propos des soutiens de l’AFC : « Si un chinois arrive dans l’AFC pour nous dire qu’il est prêt à nous aider pour que le Congo soit pacifié, pour qu’à l’Est qu’il n’y ait plus de viol, iur que les finances soient mieux gérées, pour que la liberté d’expression soit garantie, moi Jean-Jacques Mamba je vais l’accueillir », a répondu M. Mamba à une question de la presse.

Il sied de rappeler que l’Alliance Fleuve Congo a été officialisé le 15 décembre dernier à Nairobi au Kenya. Elle regroupe d’après Corneille Nangaa, des groupes armés de l’Est du pays dont le M23, des partis et regroupements politiques ainsi que des personnalités. D’après son acte constitutif, Nangaa dirige la branche politique, alors que Sultani Makenga est aux commandes de la branche militaire. Le but précis est de : « mettre fin au pouvoir de Kinshasa par tous les moyens ». Ce que la majorité de Congolais désapprouve comme démarche.

Alexandre Muchiga