RDC: La Cour des Comptes fait des Graves Révélations

Le Premier Président de la cour des comptes révèle que certains mandataires de l’état sont non seulement accusés, mais aussi coupables de faits de détournements de deniers publics.

Ces allégations font suite à une série d’audits mené par l’inspection générale des finances (IGF) pendant une période allant du 1er janvier 2018 au 30 juin 2020.

Il s’agit donc de l’ancien Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC) Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, Guy Okende Ngongo et Freddy Muganza tous deux directeurs au sein de cette banque, Albert Yuma Président du Conseil d’Administration de la Gecamines, Jacques Kamenga son directeur général, et enfin Antoine Kiala Ndombele cadre de la Rawbank.

Graves et choquantes révélations, la fameuse somme détournée serait faramineuse, la cour des comptes parle de plus de 25 millions de dollars américains, ils ont aussitôt été amené devant la chambre de discipline financière et budgétaire, et de ce fait ces derniers ont une interdiction de quitter le pays, une ordonnance de gel de leurs biens et leurs actifs à même été émise.

En outre, la cour des comptes s’appuie sur l’article 180 de la constitution qui stipule que « La cour des Comptes contrôle dans les conditions fixées par la loi, la gestion des finances de l’état, des biens publics ainsi que les comptes des provinces, des entités territoriales décentralisées ainsi que des organismes publics, et pour ce faire, elle publie chaque année un rapport au président de la République, au parlement, et au gouvernement, lequel rapport doit être publié au journal officiel.

Diasilua Covilho Meshack