RDC-PORTRAIT: DÉSIRÉ SHONGO TOKANDA, LE PARCOURS DU FILS PRODIGE.

Né le 15 Avril 1990 à Shilo dans la province du Sankuru, Désiré SHONGO TOKANDA est candidat député national aux élections législatives de décembre prochain, dans la circonscription électorale de Katako-Kombe. Cadre au sein du regroupement politique AFDC-A sous l’impulsion du professeur Modeste BAHATI LUKWEBO président du sénat; comme dirait les kinois, un « mwana ya ndaku » qui veut dire en français “un Fils maison“ faisant bien évidemment allusion à sa proximité et à sa disponibilité pour la population du Sankuru en général et celle du territoire de Katako-kombe en particulier.
 
Une tête bien faite pour une mission bien déterminée.
 
Désireux du développement de sa province natale, Désiré SHONGO TOKANDA s’est efforcé depuis tout petit, de mener à bien son parcours scolaire en vu de servir plus tard ses compatriotes.
 
En 2003, il décroche son certificat de fin d’études primaires à l’EP TSHEKO-DENGE, lui permettant de gravir d’autres échelons.
Il obtient quelque années plus tard, en 2009 précisément, son diplôme d’état à l’institut DIOKANELO(collège saint Louis de WEMBONYAMA), un ticket pour le cursus universitaire.
Tout en gardant à l’esprit l’excellence comme règle d’or, Désiré SHONGO décroche avec brio son diplôme de graduât en sciences biomédicales à l’université Notre Dame de TSHUMBE en 2013, il obtiendra son diplôme de licence en «médecine, chirurgie et accouchement » quelques années plus tard, au cours de l’année 2017 toujours dans le même établissement universitaire. À nos jours médecin traitant au sein de l’hôpital général de TSHUMBE.
 
L’homme qu’il faut pour des défis plus que majeurs.
 
Avec comme objectif principal le désenclavement de la province du Sankuru en général et du territoire de Katako-kombe en particulier, Désiré SHONGO TOKANDA fait de son cheval de bataille ce qui suit.
 

  • [ ] Sur le plan sanitaire:
  • Assurer l’accessibilité aux soins de santé de qualité en faveur de la population du Sankuru.
  • Soutenir la gratuité de la maternité instaurée par le chef de l’état Félix TSHISEKEDI , tout en l’amplifiant par les consultations prénatales et préscolaires gratuites.
  • Ravitailler les populations de sa province en eau potable par la création des forages car dit-il, « l’eau c’est la vie. »
  • Lutter pour la mécanisation des corps médicaux et l’augmentation de leurs salaires et primes de risque.
     
  • [ ] Sur le plan socio-économique :
  • Lutter contre le chômage des jeunes dans cette partie du pays par la création des emplois dans différents secteurs, notamment, l’éducation et la santé. Mais aussi et surtout, outiller les jeunes en vu de les lancés dans l’entrepreneuriat.
  • Améliorer l’état des routes et les dotées d’éclairages publiques, chose qui par ailleurs, balisera la voie à l’émergence économique du Sankuru.
     
    Comme un vrai « Fils maison », Désiré SHONGO a déjà depuis lors, commencé à démontrer son amour pour les populations de sa province dans son domaine de prédilection par des consultations médicales et des soins de santé gratuit, les interventions chirurgicales inclues.
     
    Faire le choix de voter le numéro 48

Parce que voter est un devoir civique, tout résident de la province du Sankuru, détenteur d’une carte d’électeur sera obligé de se présenter aux urnes.
Mais qu’à cela ne tienne, opérer un choix utile et optimal en votant pour le numéro 48 en l’occurrence, Désiré SHONGO TOKANDA, s’avère être la meilleure des choses à faire, d’autant plus que sa proximité avec le peuple fait de lui l’un des rares si pas le seul candidat à mieux connaître les problèmes du Sankuru en général et du Katako-kombe en particulier.
 
Notons par ailleurs que le fils prodige, le Dr Désiré SHONGO TOKANDA, un vrai « Fils maison » du Sankuru reste dans son idéal de faire du Sankuru une province viable et vivable.
Parce qu’aucune réalisation n’est possible sans l’unité, le candidat numéro 48 appelle les fils et filles du Sankuru à lui porter main forte.
 
Jered MAYALA
Journaliste reporter