RDC-SÉCURITÉ: LA SADC AU SERVICE DE LA RDC POUR RESTAURER LA PAIX DANS SA PARTIE EST

Les chefs d’états de la communauté de développement de l’Afrique australe étaient, mardi 31 octobre dernier, en sommet écourté pour des raisons techniques, où la situation sécuritaire dans l’est de la République démocratique du Congo était au centre de toutes discussions.
Un sommet qui doit se prolonger ce samedi 4 novembre en présentiel à Luanda en Angola.

L’avancement sur le déploiement des troupes militaires de la SADC dans le pays(SAMIRDC) reste le seul objectif majeur de cette rencontre, d’autant plus qu’il est sur la table des discussions depuis le 8 mai dernier.
Selon plusieurs officiels congolais, le déploiement de la SAMIRDC ne serait plus qu’une question de semaines.
Ils affirment également que trois pays de la région contributeurs de ces troupes se sont annoncés; il s’agit notamment, de la Tanzanie, de l’Afrique du Sud et du Malawi. L’Angola par ailleurs, reste sur sa première position, celle d’envoyer les militaires dans l’Est de la RDC, mais pour assurer le cantonnement des rebelles du M23 quand celui-ci sera fait.

Un déploiement qui suscite des nombreuses interrogations au sein de la population congolaise, d’autant plus que les forces déjà présentes, entre autres, la MONUSCO et la force régionale de l’EAC n’ont pas données satisfaction.

Notons que le sommet en approche se veut un terrain de fixation des dernières modalités après plusieurs rencontres au niveau des chefs d’états majors et des ministres.

Jered MAYALA Journaliste reporter ✍🏾

Rédaction +243 822 555 417