Région du Grands-lacs : Le Burundi, pays frontalier du Rwanda lui ferme ses frontières

La République Burundaise a annoncé officiellement avoir fermé ses frontières au Rwanda ce jeudi 11 janvier.

Cette fermeture frontalière intervient après que le Rwanda ne soit accusé de soutenir un groupe armé qui aurait mené des attaques sur le territoire burundais, C’est ce qu’a déclaré le ministre burundais de l’Intérieur, Martin Niteretse devant la presse.

«Nous avons fermé nos frontières avec le Rwanda. Celui qui va tenter d’y aller ne passera pas. La décision a été prise», a-t-il laissé entendre, «Après avoir constaté que nous avions un mauvais voisin, Paul Kagame, le président rwandais, nous avons arrêté toute relation avec lui jusqu’à ce qu’il revienne à de meilleurs sentiments». Poursuit-il.

Il sied de rappeler que le mouvement RED-Tabara est un groupe armé qui combat principalement le régime dirigé par le président burundais Ndayishimiye, et compte une base dans la province du Sud-Kivu située à l’est de la République Démocratique du Congo, il aurait même éventuellement perpétré une attaque le 22 décembre dernier, juste tout près de la frontière avec la République démocratique du Congo.

Le bilan avait même fait état de 20 personnes tuées, dont femmes et enfants, accusé à ce sujet, le rwanda avait rejeté catégoriquement ces faits.

DIASILUA COVILHO MESHACK