Une vingtaine d’auteurs de la région des Grands Lacs à Bukavu : quand la littérature est utilisée pour la résolution des conflits

Écrire pour provoquer le changement, c’est en ces termes que peut se résumer le projet littéraire “les plumes semeuses de paix” qui réunit une vingtaine d’auteurs de la région des Grands Lacs avec la question sécuritaire au cœur des discussions. Cette partie de l’Afrique qui touche la RDC, le Burundi, le Rwanda et l’Ouganda est en mal depuis plusieurs décennies. La littérature est le front que les écrivains ont exploité pour la cause.

En proie à l’insécurité grandissante, l’Est de la RDC et la région dite des Grands Lacs sont un mouroir pathétique avec un cycle de violences qui entraîne des conflits sanglants entre communautés. Un sujet qui a déjà inspiré les écrivains de cette partie de l’Afrique. Pour ce faire, 24 écrivains provenant du Burundi et Rwanda, ensemble avec ceux de la RDC ont mis ensemble les parties de leurs œuvres littéraires qui évoquent la question dans une anthologie.

La sortie officielle de ce livre collectif est prévue ce samedi 21 octobre à l’Institut Français de Bukavu. Ce sera au cours d’un colloque littéraire sous le thème “la littérature peut-elle faciliter une meilleure cohabitation dans la région des Grands Lacs ?”.

« Il a été constaté que les écrivains de la région ont développé une écriture qui se penche dans la fonction engagée de la littérature. Ils ont une plume qui vise à inciter le changement, le vivre-ensemble. Nous nous sommes questionnés sur l’impact que ces écrits peuvent réellement avoir », a indiqué à ACTUALITÉ.CD, Ghislain Kabuyaya, coordonnateur régional de ce projet littéraire.

L’anthologie a été éditée par les éditions Mlimani. C’est un mélange des effets néfastes de la guerre, de l’exaspération face aux violences récurrentes et des pistes de solutions pour rétablir la paix dans les pays concernés. L’impact attendu est de rapprocher les bénéfices directs et indirects, également élargir cette cohésion à travers l’art.

« Nous sommes convaincus qu’en mettant sur pied un réseau des artistes de la région qui possèdent une plume d’éveil de conscience, il y a lieu de considérer cette approche comme un moyen non-violent de revendiquer la paix », a ajouté Ghislain Kabuyaya.

Pour la promotion de l’œuvre littéraire issue du condensé des écrits des auteurs des Grands Lacs, il est prévu une tournée régionale dans les écoles, universités, centres culturels et d’autres lieux. L première présentation comme d’autres, sera accompagnée d’un spectacle avec des artistes slameurs notamment. Ceux-ci sont en résidence actuellement avec le comédien et metteur en scène Patrick Zézé Carbonne.

Les auteurs qui ont participé à la création de cette anthologie pour la paix sont Sylvestre Nsebgimana, Linda Maroy Elizabeth,Patrick Nzabonimpa, Viviane Muhirakeye, Nina Salim, Gauthier Barhebwa, Diomede Mujojoma, Mukubano Joseph, Aminadab Havyarimana, Elodie Diaz Ishimwe, Serge Le griot, Emy Bukiriro BUKIRIRO, Butoa, Nicolas Mumbere, Ether Abumba, Francky Dheve, Jachinthe Maarifa, Yullah The Grey, Merou Mushagalusa, Achille Argus, Faustin Muliri, Patricia Kamoso, Onesime Kalipi, Muzalia Zamusongi.